Initiation au logiciel de bibliographie, Zotero

Extrait du compte-rendu du séminaire du 31 octobre 2012.

Séminaire de méthodologie des doctorants de l’ED1

Compte-rendu de la séance du 31 octobre 2012.

 

Quelques actualités sont échangées au début du séminaire :

  • URFIST de Paris, Ecole nationale des Chartes, 17 rue des Bernadins, 75005 PARIS. 0143268522 ou secretariat.urfist@enc.sorbonne.fr, site internet : http://urfist.enc.sorbonne.fr/ et blog : http://urfistinfo.hypotheses.org/. Formation aux techniques de l’information (usages des outils web, évolution des traitements de l’information – web 2.0 et Web sémantique, zotero, traitement de l’édition scientifique en ligne, bases de données, environnement éditorial du chercheur – bibliométrie, publications…). Conception d’outils en ligne : tutoriels, supports de cours, suivi d’ateliers. Flux RSS, mise en ligne des articles (accès gratuits)…Formation gratuite pour les doctorants et enseignants. Sur place, possibilité de consulter un guide de ressources électroniques. Nombreux tutoriaux en ligne.
  • Présentation de l’IRIS PEN : stylo scanner qui permet de numériser un texte grâce à un logiciel d’OCR. Il fonctionne dans de nombreuses langues et est particulièrement utile puisqu’il permet d’éviter la copie laborieuse de textes non encore numérisés.
  • Présentation du blog « aspect concret de la thèse ». http://act.hypotheses.org/ et de son séminaire, 1er et 3e lundis du mois de 13 h à 15 h.
  • Présentation du blog du séminaire : http://mam.hypotheses.org/.

 

 

ZOTERO, logiciel de bibliographie (par Céline Ménager) :

Principes

Il s’agit à l’origine d’une extension du navigateur internet Mozilla Firefox qui fonctionne aujourd’hui pour d’autres navigateurs. Le logiciel se télécharge là : http://www.zotero.org. Le logiciel fonctionne ensuite comme une barre d’action ou un onglet de fenêtre, inséré au sein de la fenêtre principale de navigation sur internet.

Son principe est de permettre l’importation, la création et l’exportation de notices bibliographiques dans une « bibliothèque » numérique personnelle et sauvegardée en ligne (donc accessible depuis tout ordinateur disposant d’une connexion internet). Celles-ci peuvent être ensuite classées et rangées selon les choix du compilateur.

Pour ce faire, le logiciel crée une base de données qui contient l’ensemble des références enregistrées. Cela peut ralentir le fonctionnement du navigateur, mais on peut le désactiver quand on n’en a pas l’utilité.

ZOTERO est un logiciel open source. Il est donc gratuit et régulièrement mis à jour par la communauté scientifique en fonction des besoins des chercheurs. Cela est un de ses nombreux atouts.

 

Intérêts

ZOTERO offre à ses utilisateurs une sauvegarde en ligne de leurs bibliographies qui les met à l’abri de toute casse informatique ou perte de sauvegarde. Il permet de gérer ses références avec de nombreux outils : mots-clés, notes. Mais surtout il offre un rendu final uniforme et permet d’automatiser une tâche fastidieuse de la rédaction.

 

 

Le logiciel ZOTERO présente une fenêtre en 3 parties : à gauche une arborescence des collections, au centre la liste des ouvrages présents dans une collection, à droite le détail de la notice sélectionnée.

 

Comment créer une entrée ?

Pour créer une entrée, il faut cliquer sur nouveau document (l’icône représentant un plus blanc sur un rond vert). On sélectionne alors le type de document (livre, article de revue, chapitre de livre, actes de colloque…). On peut ensuite remplir les champs dans la colonne de droite. Les champs varient en fonction du type de document sélectionné.

 

Comment récupérer une entrée à partir d’un catalogue en ligne ?

Le logiciel Zotero est compatible avec des sites de catalogue en ligne : SUDOC, Brepolis (IMB et bibliographie de civilisation médiévale), BNF, BIU Sorbonne par exemple. Cela lui permet d’importer directement la fiche bibliographique d’un ouvrage (titre, auteur, éditeur, année, ISBN etc.) tout en récupérant et en sauvegardant le lien direct vers la notice et les mots-clés utilisés par le catalogue.

Quand le site est compatible avec zotero, une icône apparait à côté de l’adresse du site qui figure un livre ou un livre ouvert (pour les articles). Il suffit alors de cliquer sur cette icône et la notice est enregistrée dans la base de données, dans la collection active au moment de l’action. A défaut, la référence se retrouvera en cliquant sur « Ma bibliothèque ».

Il faut toutefois se méfier de cet enregistrement automatique. Le logiciel n’identifie pas toujours de façon juste les balises du site et peut confondre certaines informations (nom du directeur d’ouvrage dans le titre par exemple). De plus, certaines références peuvent être erronées dans le catalogue.

ZOTERO, en plus des ouvrages, peut conserver des documents liés, par exemple lorsqu’ils sont mis en ligne (pdf). Il stocke aussi les pages web pour les citer.

 

Comment organiser les données ?

Les références peuvent être organisées par collection (l’équivalent des dossiers de l’explorateur windows). Pour créer une collection, il faut cliquer sur l’icône à l’extrême gauche. On peut ensuite donner un nom à la collection. On obtient le même résultat en cliquant avec la souris (clic droit) sur « Ma bibliothèque ». On peut ensuite créer des sous-collections. On remplira les collections en créant directement une référence dans la collection ou en faisant glisser une référence vers la collection concernée (la référence est alors copiée).

Il existe une copie de toutes les références dans « Ma bibliothèque ». Dans le cas où on chercherait une référence sans connaître la collection dans laquelle elle est rangée, il faut faire la recherche depuis « Ma bibliothèque ».

 

Comment importer des références ?

Zotero est compatible avec de nombreux logiciels de bibliographie et permet d’importer des bibliographies dans de nombreux formats (action importer).

Pour récupérer une ancienne bibliographie, on peut passer de Word à ZOTERO à partir d’une démarche expliquée ici : http://zotero.hypothèses.org/123. Mais le passage par le SUDOC peut s’avérer à l’usage plus satisfaisant.

 

Comment exporter des références ?

Une fois la bibliographie importée sous ZOTERO, il est possible de l’exporter vers un fichier word (ou open office)  pour générer automatiquement une bibliographie scientifique.

Il faut d’abord télécharger un plugin Word/Zotero : http://www.zotero.org/support/word_processor_intégration

Une autre opération consiste à sélectionner sous ZOTERO le dossier bibliographique (ou simplement un sous-dossier) avec un clic droit. Puis de sélectionner l’option « créer une bibliographie » et « copier dans le presse-papier ». Ensuite, il ne reste plus qu’à coller celle-ci dans le fichier Word.

ATTENTION, pour que cette opération donne un résultat utilisable, il faut passer par l’installation de normes bibliographiques nouvelles dans ZOTERO qui par défaut fonctionne en normes anglaises. Des normes françaises de sciences humaines sont disponibles sur :

http://www.zotero.org/trac/ticket/1216

http://zotero.hypothèses.org/category/styles

http://forums.zotero.org/discussion/4738/3/french-citation-style-de-citation-en-francais/

http://www.boiteaoutils.info/p/csl-france-styles-pour-zotero.html

Celles-ci sont au format .csl, et s’installent en sélectionnant le choix « ouvrir avec Firefox » et « ok » à la proposition « installer ».

ZOTERO facilite la citation en note de bas de page sur le même principe. Sélectionner un item. « Créer bibliographie ». « Copier presse-papier ». Coller en note.

 

 

 

Des formations à ZOTERO gratuites sont proposées par l’URFIST, si un partenariat existe entre celle-ci et la structure d’accueil du doctorant.

Sinon, des sites sont disponibles :

http://wiki-urfist.unice.fr/wiki_urfist/index.php/ZOTERO_un_logiciel_de_bibliographie_2.0 (mais pas à jour)

http://www.zotero.org/support/fr/start

http://zotero.hypotheses.org/

http://alopensource.blogspot.com/2010/11/zotero-en-video.html

Pour d’autres logiciels (articles de comparaison).

http://en.wikipedia.org/wiki/Comparaison_of_reference_management_software

Plus récemment deux articles sur le blog La boite à outils des historiens :

http://www.boiteaoutils.info/2012/10/gerer-la-documentation-i-quelques.html

http://www.boiteaoutils.info/2012/11/gerer-la-documentation-ii-une-approcha.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *